Livraison rapide | Epicerie fine en ligne | Produits gastronomiques français

Votre café et votre thé… ils viennent de Normandie?

Posté le févr. 8, 2019

Catégorie : Les produits du terroir

Votre café et votre thé… ils viennent de Normandie?

Peu de gens le savent, mais le port du Havre est un lieu privilégié dans l’importation de marchandises exotiques, et particulièrement du café. Il y avait même une bourse consacrée aux transactions de café au Havre (jusqu’à sa fermeture en 1990), qui constituait une place d’importance égale à New York jusque dans les années 1930 ! 

Le havre et le café… Toute une histoire!

Avant le pétrole, un autre or noir a toujours fait la richesse du Havre. Numéro un mondial jusqu’aux années 30, Le Havre reste le premier port français pour le trafic du café.

Si les premiers grains de café arrivent sur les quais du Havre en 1728, le port fondé par François Ier devient la principale porte d’entrée du grain vert dès l’aube du XIXe siècle. Et le reste ! 

Venus des Antilles, d’Amérique centrale ou du sud, les trafics croissent inexorablement pour atteindre le rythme annuel des 100 000 tonnes importées un siècle plus tard. Les clippers, baptisés Les Hirondelles de Rio, construits aux chantiers navals du Havre, embarquent les denrées coloniales - dont le café, jusqu’à 400 tonnes par voyage depuis le Brésil. Le Havre, principal importateur de café en France depuis 1815, est aussi le plus important port en Europe pour le stockage et la distribution, avec 170 000 tonnes de café vert par an.

La Ville du Havre, rivale de New York!

Jusqu’à la fin des années 1930, Le Havre affirme sa position de place forte du négoce grâce à sa bourse internationale, alors la plus importante d’Europe, qui rivalise avec New York.

Importateurs et courtiers en café se croisent et négocient alors avec frénésie des sacs de café par milliers. Ces transactions journalières fixaient les cours mondiaux des différentes variétés de cafés. Le négoce était entre les mains de familles protestantes, venues pour la plupart d’Allemagne et d’Europe centrale, sur le chemin de l’exil aux États-Unis. Les fortunes se faisaient alors aussi vite qu’elles se défaisaient, à la faveur ou non des spéculations.

Après les bombardements de septembre 1944, les familles de négociants qui avaient suivi l’exode ne sont pas revenues et le café a perdu son rôle moteur dans l’activité portuaire.

La Normandie et la tradition du café!

Importateurs et courtiers en café se croisaient et négociaient avec frénésie des sacs de café par milliers. A côté de ces activités d’importation et de négoce, de nombreuses brûleries ont vu le jour, afin de proposer un nouveau service : celui de la torréfaction.

Les brûleries artisanales et industrielles alimentaient les boutiques de la France entière, et les maisons de négoce aux noms prestigieux comme Rufenacht ou Jobin faisaient transiter le café dans tout le pays. La mondialisation a interrompu ce développement, et beaucoup de petites brûleries familiales ont été rachetées par de grands groupes ou fusionnées entre elles.

La Marque « Comptoir Havrais »

Comptoir havrais est une marque née en 2014 et installée en Normandie. Son nom s’inspire directement de l’histoire du Havre, de son activité portuaire historique, des senteurs de la Porte Océane : importation de thé et de cafés en provenance du monde entier parmi les meilleurs essences, saveurs et aromes!

Ainsi, Comptoir Havrais remémore l’industrie marchande de ce port dans une déclinaison de thé et de cafés!

Les cafés Comptoir Havrais

  • Café Croissant : un café 100% arabica, provenant de colombie, à la saveur douce et fruité. Un café comme on aime à déguster le matin au petit déjeuner!

  • Café Terrasse : un blend de 5 origines de café 100% arabica. Ce café est gourmand et équilibré. Il rappelle le « petit noir » que l’on déguste à la terrasse d’un café!

Les thé Comptoir Havrais

Ils sont le reflet d’une inspiration normande, d’un témoignage de l’histoire, de la culture et du savoir-faire de la Normandie.

  • Thé « un printemps à Jumièges » évoque la Route des fruits qui serpente le long de la Seine. Au printemps, les fruits rouges à pleine maturité offrent leur saveurs de fruits murs et parfumés à ce thé noir.
  • Thé « anglo-normand » souligne le lien étroit entre les Anglais et les Normands, avec les iles anglo-normandes. Ce thé noir de tradition anglaise est agrémenté d’arômes de caramel en souvenir du caramel « toffee ». Enfin, des éclats de caramel d’Isigny s’ajoutent à ce m mélange pour le coté Normand.
  • Thé « de Guillaume » en souvenir de Guillaume le Conquérant. Ce thé noir, aux senteurs de fruits rouges, évoque sa soif de conquêtes. La vanille et le caramel sont les notes douces à la mémoire de la Reine Mathilde.
  • Thé « du conquérant » est un thé vert, aux senteurs de fruits rouges qui symbolise les conquêtes de Guillaume le Conquérant. La vanille et le caramel apportent le rêve du Conquérant.
  • Thé « souffle du cotentin », un thé vert à la menthe qui évoque le côté vif et frais des vents de mer et de terre qui soufflent sur les cotes du Cotentin
  • Thé « un été en pays d’auge », un thé immanquablement à la pomme et aux morceaux de pomme! Il rappelle cette région typique du pays d’Auge, aux vergers fleuris dans un écrin de vertes prairies.
  • Thé « jardin de Mathilde » est un thé vert aux pétales de fleurs, fraise et fraise des bois. Le parfum doux de ce thé souligne l’amour dévoué de Mathilde à son époux Guillaume le Conquérant.

Laisser un commentaire

Connexion